La stratégie Ender – Orson Scott Card

Pour cette seconde critique, je vais vous parler d’un livre de science-fiction que j’ai lu alors que j’étais tout jeune : La stratégie ender (Ender’s game en anglais …le titre anglais reflète d’ailleurs mieux le contenu de l’histoire mais je ne vous en dirai pas plus sinon je vous raconterais le livre … ).

L’histoire se déroule dans un futur lointain où l’on va suivre les aventures de Andrew (ou Ender de par le surnom qu’il se donne) – le 3ième d’une fratrie de trois enfants (ce qui est exceptionnel car, pour cause de surpopulation, seulement 2 enfants sont désormais autorisés par couple) – à l’école militaire.

Plusieurs années auparavant, par deux fois, la terre a été victime de l’invasion d’une autre race extraterrestre intelligente nommée les doryphores (ou formiques dans les nouvelles éditions). Il a donc été décidé par le gouvernement mondial (la terre a effectivement était unis sous un seul gouvernement avec un président élu) de créer une école militaire pour former des officiers en vue de la prochaine guerre qui se trame. Cette école a été imaginée pour accueillir uniquement des enfants surdoués choisis par le gouvernement …et c’est dans cette école que va donc être envoyé Ender.

Je ne rentrerai pas dans le détail de l’intrigue
pour vous laisser le plaisir de la découvrir si vous avez envie de lire ce livre.

 

Dans ce premier tome (l’histoire est découpée en quatre livres), l’histoire se concentre sur l’évolution d’un personnage (on n’est pas dans les considérations théologiques/mystiques qui sont présentes dans la suite …nous en reparlerons si un jour j’en fais la critique).

Après, l’ayant lu très jeune, j’en gardais le souvenir d’un livre agréable – me focalisant alors sur l’histoire, les personnages (Ender et ses amis) qui sont attachants – et réussissant à donner envie de connaitre la suite.

L’ayant relu récemment avec un œil plus adulte, je me suis rendu compte de ce qui peut être assez déstabilisant : le comportement et la mentalité des personnages. On a certes affaire à des surdoués… mais on a réellement du mal à voir les enfants vu que certaines réflexions sont des réflexions d’adulte.

De plus, on se rend également compte de ce qu’il se passe réellement : on forme des enfants aux métiers de soldatce qui est assez glaçant au final. Il traite aussi des thèmes comme la manipulation, le mensonge …tout cela étant justifié par la survie de la race humaine face à la menace extraterrestre. Les personnages y sont cependant complexes, personne n’est vraiment bon ou méchant ; il y a des personnages humains dans une nuance de gris, ce qui finalement est le lot commun de l’humanité.

 

 

Je vais juste évoquer rapidement le film qui a été réalisé il y a quelques années.

On nous livre un film honnête avec de bons effets spéciaux, mais au final les thèmes sous-jacents comme la manipulation et le mensonge, cette idée que les administrateurs de l’école se rendent compte de ce qu’ils font (ce qui les rend bien plus humains dans le livre …), sont ici absents. De plus, on y met en avant un personnage féminin alors qu’il n’est pas si important dans le livre tandis qu’une sous-intrigue essentielle avec le frère et la sœur d’Andrew est absente du film, ce que je trouve dommage.

 

Laisser un message, un avis ...

*Ne sera pas publié