Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates [LE LIVRE & LE FILM]

Quand j’ai appris que ce roman que j’avais adoré l’un de mes préférés – allait être adapté au cinéma … j’avais hâte de voir le rendu ! En vue de sa sortie, j’ai eu envie de le relire avant de me rendre en salle notamment pour juger de la qualité de cette adaptation. Et … je ne me souvenais pas que Juliet (l’héroïne principale) – et plus largement les auteures (puisque ce livre a été écrit à quatre mains) – était aussi drôle ! Juliet est un personnage qu’on adore rapidement car elle a beaucoup d’humour et de l’autodérision ! On apprécie également chez elle son côté entrepreneur, son goût de l’aventure … .

« J’ai tiré une table près de la grande fenêtre pour écrire. Le seul problème, c’est que je suis sans cesse tentée d’aller me promener au bord de la falaise. La mer et les nuages sont en perpétuelle métamorphose, j’ai peur de manquer quelque chose en restant à l’intérieur. Quand je me suis levée ce matin, la mer semblait pleine de piécette d’or. Et, maintenant, on la croirait recouverte de dépôts de citron. Les écrivains ont intérêt à vivre au cœur des terres ou près d’une décharge publique, s’ils veulent réussir à travailler un peu. Ou à se montrer plus persévérants que moi ».

« J’ai donné un petit diner en son honneur – entièrement cuisiné maison, et comestible. Will Thisbee m’avait prêté son exemplaire de Recettes pour les éclaireuses débutantes en cuisine. C’était exactement ce qu’il me fallait. L’auteur part du principe que son lecteur ne connaît rien en cuisine et donne des conseils pratiques tels que : « Avant d’ajouter les œufs, cassez-les ! » ».

Sous couvert d’une histoire narrée de façon amusante et mystérieuse, ce roman est intéressant car il parle d’un sujet que l’on ne traite pas forcément beaucoup : la situation de l’île de Guernesey pendant la seconde guerre mondiale. On va donc découvrir quel était leur quotidien pendant l’occupation allemande, comment ils ont protégé leurs enfants, se sont entraidé et puis comment ils ont tenu le coup, grâce à aux livres … .

Il est également très plaisant car il s’attache aussi à nous montrer une autre facette de la guerre ; il n’y avait pas toujours deux camps opposés, tout n’était pas toujours tout blanc ou tout noir d’un côté comme de l’autre, il y avait parfois des actes de grande solidarité, d’humanité … .

Malgré le sujet assez dur donc avec des passages révoltants et bouleversants, c’est un roman vraiment joyeux, qui fait du bien au moral notamment grâce aux personnages, tous attachants, dont on admire la complicité et l’entraide ou encore grâce à la douceur de la vie sur l’île de Guernesey (une fois l’occupation finie, évidemment … – d’ailleurs, il faut aussi souligner que si l’histoire de l’occupation a une grande place dans ce roman, elle nous est racontée au passé, une fois celle-ci finie -).

On admire aussi l’ode qui est faite au Livre ! Nous rappelant la passion qu’il peut susciter, le soutient qu’il peut apporter ou encore la confiance en soi qu’il peut aider à retrouver mais aussi les rencontres et moments de partages qu’il peut créer.

S’il s’agit d’un roman épistolaire, ce format est également très agréable, rendant ce roman que plus léger … .

C’est donc une histoire passionnante, prenante, amusante voire drôle bien souvent, touchante … dont on apprécie également son originalité et l’inventivité de ses auteures.

L’histoire :

Juliet est écrivaine. Tandis que durant la guerre, elle a écrit une suite de plusieurs histoires visant à faire rire pendant cette période sombre ; à la fin de celle-ci, un journal lui demande d’écrire un article vantant les pouvoirs de la lecture. Durant cette guerre, – pour des raisons que je vous laisse découvrir – Juliet a aussi été contrainte de revendre certains de ses livres. Un habitant de l’île de Guernesey en sera l’un des acheteurs. En voyant le nom de Juliet inscrit à l’intérieur, il finira par lui envoyer une lettre, à la fin de la guerre, lui racontant avoir adoré l’ouvrage et vouloir se procurer d’autres œuvres de l’auteur. De ces échanges de lettres, Juliet découvrira également l’existence d’un cercle littéraire et comment il les a sauvé de certaines situations, tout en faisant naître une passion des livres pour nombreux d’entre eux.

Juliet, avide d’en savoir davantage – et souhaitant parler de leur cercle littéraire dans son article – entreprend une correspondance avec d’autres membres du cercle jusqu’à décider de se rendre sur l’île, touchée par leur histoire et leur gentillesse. Mais si ce voyage la menait plus loin que ce qu’elle avait imaginé… ?

 

 

Le film

Une très belle adaptation de cette belle histoire !

Bien sur, comme souvent quand on lit d’abord le livre, je suis déçue que certains passages aient été supprimés – certains qui me semblaient assez importants même … -, des petits changements faits, de ne pas reconnaître totalement le caractère de certains personnages (comme je vous disais en ouverture, Juliet est beaucoup plus drôle dans le livre par exemple …) … mais l’essentiel y est et surtout ils ont réussi à transmettre le caractère poignant de cette histoire ou encore la rencontre avec tous ces personnages si attachants et d’une grande bonté et sans parler de la beauté de l’île de Guernesey ! On le ressent déjà à la lecture du roman que le lieu est aussi beau, mais de voir ces paysages c’est quelque chose !

L’ode aux livres a aussi sa place dans le film, bien qu’on la ressente encore davantage en lisant le livre – mais c’est vrai qu’il y a tellement de sujets différents (ou disons d’histoires dans l’histoire) que l’on imagine la difficulté de traiter en profondeur chacun d’entre eux (le film dure déjà 2 heures) -.

Les acteurs collent assez aux personnages aussi.

Mais surtout, sans quoi le film n’aurait pas non plus su pour moi retranscrire ce roman à merveille … la photographie est sublime, vraiment ! Rien que pour cela, même si on peut être retissant à voir l’adaptation d’un roman que l’on a adoré, ce film vaut la peine d’être visionné ; on se rend compte assez rapidement de la sensibilité du réalisateur : les images, la lumière, les plans … ont vraiment quelque chose d’artistique !

 

Je vous recommande donc vivement de découvrir ce roman
comme son adaptation cinématographique en salle depuis hier !

 

Laisser un message, un avis ...

*Ne sera pas publié