Le septième guerrier-mage – Paul Beorn

Cette semaine, je vais vous parler d’un livre de fantasy, c’est un one-shot et non une série comme nous avons l’habitude avec ce type de littérature.

Le livre va nous inviter à suivre l’aventure de Jal, déserteur de l’armée et qui se retrouve à défendre une vallée appartenant à la faction ennemie … .

Je ne vais pas vous en dire beaucoup plus en ce qui concerne l’univers car le reste est très lié à l’intrigue.

 

Quatrième de couverture :

« J’ai pillé, brûlé, tué. Puis j’ai déserté l’armée la plus puissante du monde. Je voulais être libre, vivre la belle vie loin de cette foutue guerre… Mais voilà que je dois défendre un village de paysans contre cette même armée dont je portais les couleurs. Des milliers de soldats sont en marche.

Former des combattants, monter des fortifications, trouver des armes… Ces culs-terreux croient dur comme fer que je porte le pouvoir d’un Guerrier-Mage. Moi, je ne donne pas cher de nos peaux. Mais il y a au moins une personne dans cette vallée que je ne pourrai jamais abandonner, alors j’irai jusqu’au bout. 
Mon nom, c’est moi qui l’ai choisi : je suis Jal, celui-qui-ose.« 

 

Déjà pour un one shot, d’habitude j’aime moyennement ce type de livre, surtout en fantasy, car j’ai besoin qu’un univers soit construit, développé ect …ici effectivement un univers est construit, on le sent riche mais il est assez peu détaillé … mais finalement cela ne m’a pas tellement dérangé (même si j’aurais aimé en savoir plus). L’intrigue est tellement importante et rapide que cela ne gêne pas vraiment, donc finalement le livre peu s’apprécier pour lui-même.

Jal qui est le protagoniste de l’histoire est le personnage le plus intéressant ….le fait qu’il se rappelle son passée au fur et a mesure aide à faire avancer l’histoire et nous pousse à continuer. Il est aussi appréciable car ce n’est pas un personnage manichéen mais bien un personnage gris et cela est appréciable.

Pour les autres personnages principaux, one-shot oblige, certains sont bien développés (je pense a Rikken par exemple), d’autres beaucoup moins et cela est dommage … . On aimerait en savoir davantage sur le guerrier norois par exemple (et sur le peuple des norois en général d’ailleurs) mais les personnages sont efficaces et attachants dans l’ensemble (sauf deux personnages qui sont des clichés et ont connait déjà leur rôle à peine ils apparaissent).

Je ne vais pas détailler car cela serait aussi révéler une partie de l’intrigue mais la magie et son fonctionnement sont très originaux et font le sel du livre.

Sinon en ce qui concerne les thèmes évoqués, le premier est le racisme car le héros est déserteur d’une armée d’envahisseurs, de plus le peuple qu’il doit défendre est le même peuple qui a massacré sa famille et détruit sa ville des années avant ….on y voit donc ici les dynamiques raciales, les tensions de la guerre et comment le personnage va accepter ce qui s’est passé, comment les gens du village vont l’accepter ….cela est assez rare pour un roman de fantasy.

Le deuxième thème est la place de la femme. Le personnage est pour la liberté des individus et il va se heurter au village qu’il doit défendre en prônant qu’une femme est aussi libre qu’un homme, qu’elle peut faire aussi bien que lui ect… . Ce n’est pas souvent une thématique abordée en fantasy et cela est donc intéressant (et nous n’avons pas le cliché de la demoiselle en détresse).

Le seul bémol est la fin du livre, autant la bataille finale est bien amenée autant la conclusion du livre on sent que cela est un one-shot et on reste sur sa faim. On sent que l’auteur devait essayer de terminer son roman, certains événements sont trop précipités à mon gout et certaines révélations sont trop clichées (sans parler de la mort de personnages qui n’est pas vraiment utile, n’apportant pas grand chose à l’histoire à dix pages de la fin). Je pense que les révélations de la toute fin du livre auraient en fait pu donner un deuxième tome bien plus intéressant.

Le livre malgré sa fin reste très bon cependant et doit être lu si vous aimez la fantasy
(en plus pour une fois, c’est écrit par un auteur français).

Laisser un message, un avis ...

*Ne sera pas publié