1984 – George Orwell

Cette semaine, je vais vous parler d’un roman de science-fiction, anticipation, classique de la littérature en la présence de 1984.

Le roman se passe supposément en 1984 à Londres, mais un Londres différent de celui que l’on connait …La ville fait partie d’une super nation appelée ocenia, comprenant l’Amérique et une partie de l’Afrique. La démocratie a disparu complètement, la société est dominée par un parti (appelé le parti) ressemblant a ce que pouvait être le parti communiste en URSS dans ces temps les plus durs (on y reviendra après). La société est divisée en 3 classes, le parti intérieur (les têtes pensantes, vivant dans le luxe), le parti extérieur (les petites mains du régime, vivant dans des conditions difficiles mais meilleures qu’une partie de la population…) et les prolétaires qui représentent 85% de la population (vivant dans des conditions insoutenables).

Tous les crimes ont été aboli, enfaite fondu en un seul qui est le crime par la pensé, le seul fait de penser contre le parti est un crime et tous les crimes découlent de ce crime. La population est surveillée via des télécrans, télés qui ne peuvent s’éteindre et qui ont la particularité de vous regarder ….Le slogan du partie étant « Big brother is watching you » (big brother étant la supposée autorité suprême du parti).

 

Quatrième de couverture :

« De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. Il y en avait un sur le mur d’en face. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston… Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C’était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n’avaient pas d’importance. Seule comptait la Police de la Pensée. »

 

Ce livre fait partie de mes classiques et je l’adore, il a surtout beaucoup de niveaux de lecture.

Je vais rapidement évoquer le roman de science-fiction (je l’avais pris pour tel l’ayant lu à environ 12 ans) et la critique de la technologie (même si Orwell n’a jamais pensé à cela en l’écrivant), big brother est l’image/épouvantail que l’on ressort pour parler de surveillance numérique (google est parfois comparé à big brother) …mais pour moi cela n’est pas le sens du livre même si une mauvaise utilisation de la technologie pourrait nous amener à la société décrite dans le roman.

1984 est avant tout et surtout une critique sévère et sans ambages du régime russe et de son partie communiste . Il faut savoir qu’Orwell a des tendances marxistes (et non communiste qui est le régime russe inspiré de l’idéologie marxiste), il a participé à la guerre d’Espagne dans les milices communistes. Ce roman est enfaite une description sans ambages et une critique acerbes du stalinisme et de ses grandes purges, on y décrit une société vivant sous une chape de plomb, observée en permanence ….les grandes raptées et les procès publics qui étaient courants sous Staline, on y voit aussi des méthodes de torture comme la privation de sommeil ect….qui étaient l’apanage de ce régime ….on y parle aussi des fausses confessions (au bout d’un moment le détenu étaient prêts à avouer n’importe quoi pour avoir la paix ….). La réécriture du passé était aussi quelque chose qui se pratiquait sous Staline .

Ce roman est donc à lire pour ce qu’il est, une critique du communisme stalinien et une description de notre monde si son idéologie avait duré.

Le roman se focalise davantage sur le parti communiste et les populations des villes ( ouvriers ect ….). A lire aussi pour aller plus loin, il y a La ferme des animaux, du même auteur, qui traite du même sujet en se focalisant plus sur une critique du système agricole soviétique car se passant dans une ferme (les animaux étant les héros).

Laisser un message, un avis ...

*Ne sera pas publié

4 réponses pour “ 1984 – George Orwell ”

  1. Moi aussi je l’ai lu il y a quelque moi. Je ne pas dire que je l’ai aimé mais ça a été une lecture marquante.

  2. Après on peut avoir des opinions différentes mais c’est vrai que c’est une lecture marquante !

  3. Je l’ai lu il très longtemps mais cela m’a donné envie de le relire

  4. Super ! 🙂