L’abbaye de Northanger – Jane Austen

Après avoir adoré le célèbre roman Orgueil et préjugés de Jane Austen, j’ai voulu continuer à lire la jolie plume de l’auteure. J’ai choisi L’Abbaye de Northanger car il s’agissait de l’histoire d’une jeune fille passionnée de romans gothiques et surtout parce qu’il était question d’une demeure dans une ancienne abbaye.

 

Ce roman se découpe surtout en deux parties. Une première partie où cette jeune fille nommée Catherine Morland, une fille de la campagne, accompagne des amis de la famille pour un long séjour à Bath ; tandis que la seconde partie se passe dans l’abbaye, demeure de la famille de nouveaux amis que notre héroïne s’est faite à Bath.

 

J’ai trouvé la première partie – enchainement de bals et de promenades à Bath où Catherine se lie d’amitié à plusieurs jeunes gens -, assez longue et peu intéressante, presque ennuyeuse mais la jolie plume de l’auteure permet d’éviter un peu cela.

Par contre, j’ai beaucoup aimé la seconde partie où Catherine séjourne dans l’abbaye et imagine un lieu plein de mystères à résoudre. Chaque élément découvert – une lettre, un coffre … – lui semble être un indice d’une histoire cachée. J’ai aimé découvrir ce lieu et la suivre dans son engouement à peut-être découvrir un grand secret. C’est bien raconté et imaginé. C’est cependant trop court, l’auteure n’a malheureusement pas assez utilisé le potentiel de cette partie.

 

Ce que j’aime beaucoup avec Orgueil et préjugés, c’est cette faculté à nous faire rentrer dans la pensée des personnages qui sont très travaillés. Je trouve que l’on retrouve un peu cela ici mais surement de façon moins accentuée. J’ai cependant beaucoup aimé l’humour de l’auteure, s’adressant plusieurs fois au lecteur en nous parler de son personnage qu’elle nomme « l’héroïne », nous narrant alors comment elle – l’auteure – traite son héroïne.

Laisser un message, un avis ...

*Ne sera pas publié

2 réponses pour “ L’abbaye de Northanger – Jane Austen ”

  1. Ce n’est pas mon Jane préféré mais il a un côté humoristique assez décalé des autres textes plus classiques de l’autrice. Tu me donnes envie de le relire, je sens que je vais me le mettre dans ma sélection d’hiver !!

  2. Il se lit assez facilement aussi ! 🙂