Johnny Alucard – Kim Newman

Je vais critiquer cette semaine une des suites de Anno Dracula, s’appelant Johnny Alucard. Il s’agit du 4ième livre de la série. Je n’ai pas parlé du 2ième  et du 3ième livres qui même s’ils sont intéressants sont assez anecdotiques de mon point de vue (surtout le 2ième livre je dois avouer). Ce livre va nous faire suivre les personnages de la série (Geneviève, Kate et Penelope) ainsi que le personnage de Ion qui deviendra Johnny Alucard.

Il ne s’agit pas ici d’un roman mais d’une série de nouvelles qui vont faire évoluer la trame principale donc difficile de vous en donner un résumé. L’histoire va commencer dans les années 70 quand Coppola tourne son Dracula (qui diffère de celui que l’on connait car le monde de l’auteur Dracula a été le prince consort de victoria et a révélé au monde entier l’existence des vampires …van helsing ne l’a jamais vaincu), Kate va y croiser un vampire du nom de Ion en pleine Roumanie sous dictature communiste …. à partir de là on va y suivre les différents protagonistes à travers divers nouvelles se déroulant tout au long du 20ième siècle.

J’ai bien aimé ce livre tout d’abord pour le lieu où se déroule l’action, en effet l’auteur abandonne l’Angleterre pour les Etats-Unis ce qui donne une coloration différente au récit. Ensuite l’époque est très intéressante car on va suivre à travers les yeux des différentes protagonistes les évènements majeurs du XX siècle et les mouvements qui vont l’agiter (on va donc voir les personnages évoluer dans le milieu de l’art underground new-yorkais, évoquer les communautés hippies, le Hollywood des années 80 ainsi que la chute des régimes communistes en Europe de l’est), cela change radicalement l’ambiance du premier et du second ( se déroulant en 14/18) ainsi que du 3ième qui est plus dans l’ambiance après-guerre.

J’ai aussi apprécié ce roman car pour moi il donne déjà une meilleure place au personnages de Geneviève qui est certainement le personnage vampire le plus intéressant de l’auteur (je la trouve trop effacée dans le 3ième opus et elle est complémentent absente du second) ainsi que Kate qui devient un personnage ayant plus de profondeur que les deux premiers. Le traitement aussi réserve Ion et son changement pour devenir Johnny Alucard et plus tard Dracula est aussi très bien traité, nous avons une montée en puissance du personnage tout a long du récit.

Enfin on appréciera toujours autant comme dans les autres romans le fait que les protagonistes croisent régulièrement des personnages connus que ce soit d’autres romans ou œuvres de pop culture (comme Barbie la tueuse de vampire qui emprunte autant à la poupée qu’à Buffy la chasseuse de vampire) ou des personnages réels comme Coppola ou Orson Wells.

Laisser un message, un avis ...

*Ne sera pas publié