Le chant du rossignol – Kristin Hannah

Ce roman a encore pour sujet la seconde guerre mondiale mais il est intéressant car il nous en donne la vision d’un autre aspect : celle des personnes restées en France sous l’occupation, de celles qui ont fait de la résistance.

Quatrième de couverture :

« France, 1939.
Dans le village de Carriveau dans la Loire, Vianne Mauriac fait ses adieux à son mari qui part au front et se retrouve seule avec sa fille. Elle ne peut imaginer que les nazis vont envahir le pays. Pourtant, lorsqu’un capitaine allemand réquisitionne sa maison, elle est forcée d’accueillir un officier sous son toit. Et fait le choix de protéger sa fille avant la liberté de son pays…

Sa sœur Isabelle, 18 ans, a passé son enfance dans des pensionnats depuis la mort de leur mère, et son père décide de l’envoyer vivre avec Vianne. Mais son tempérament rebelle met en danger leurs vies à toutes. Isabelle décide donc de partir vivre à Paris, le jour de l’entrée des Allemands dans la ville. Impétueuse et pleine d’idéaux, elle s’engage très vite dans la Résistance sous le nom de code  » Le Rossignol  » et fait régulièrement passer des aviateurs anglais en Espagne.

Deux sœurs, deux destins et deux façons de survivre à la guerre et à l’envahisseur. Un grand roman sur l’amour, la liberté, les idéaux et sur le rôle des femmes pendant la guerre. »

On va suivre le destin de deux femmes, deux sœurs.

La première se retrouve seule avec sa fille tandis que son mari part au front et se verra imposer la présence d’un allemand chez elle. La seconde est plus jeune mais aussi plus intrépide. Mais chacune à leur manière elles vont, chacune à leur tour, voir la nécessité de s’engager dans la résistance de cette guerre … .

A travers ce roman, entre Paris et la Touraine, on assiste à la vie de ces femmes – et de tous ceux – restées sur place, l’occupation par les allemands jusque dans les maisons, les horreurs qui ont été faites en France mais on va aussi découvrir différents réseaux de résistance mis en place pour aider à protéger des juifs ou pour œuvrer pour la fin de cette guerre … . Des personnes courageuses qui n’ont pas hésité à se mettre en danger.

Deux femmes fortes à leur manière, deux femmes attachantes, deux destins différents … .

Sans parler de grand roman, on prend vraiment plaisir à le lire malgré le sujet assez dur. Le roman est fluide, multiple, touchant, on ne s’ennuie pas et on s’attache facilement à nos deux héroïnes comme aux autres personnages plus ou moins secondaires.

Laisser un message, un avis ...

*Ne sera pas publié